Les 4 saisons du Jardin bio n°187 – mars-avril 2011 – Terre Vivante

Les 4 Saisons du jardin bio
N°187
Mars-avril 2011

Au sommaire:

JARDIN : Salades, collection printemps-été – Les fraises aiment aussi l’aïl et l’oignon – Aromatiques au verger – Choux, fanes, poireaux… cuisinez l’intersaison – Elle grimpe, elle grimpe la glycine… – Planter un arbre, ça se prépare – Un châssis à monter soi-même – Semis en mini-mottes
– Le muscardin, un cachottier

VIVRE L’ECOLOGIE: Bois et chanvre en rénovation – S’éclairer au photovoltaïque – Huiles de massages maison – Wwoofing, le retour à la ferme

Notre avis:
Un numéro de printemps dense et très intéressant ! Côté jardin, on a adoré l’article sur la combinaison des arbres fruitiers et des aromatiques. C’est vrai qu’on a plutôt tendance à placer les aromatiques près de la cuisine, gourmands que l’on est ! Mais les associer à cet autre lieu de gourmandise qu’est le verger se révèle aussi efficace pour la lutte contre les indésirables, maladies et ravageurs que satisfaisant pleinement notre côté esthétique et gourmand. Les yeux et le ventre vous remercieront encore plus après chaque promenade au verger!
Gourmandise toujours, avec les recettes à base de choux qu’on essayera tout bientôt chez nous. Et association aussi du côté du potager, des astuces d’antan avec les vérifications scientifiques d’aujourd’hui et qui rendent le verger toujours plus beau, toujours plus facile et surtout, de plus en plus « naturel », ouf !
Une jolie expérience du côté d’un séjour à la ferme sous forme d’un compte-rendu qui nous a fait sourire tout en soulignant une fois de plus qu’un retour à la nature demande une sacrée dose de travail pour des retours salariaux très justes. On en profite pour saluer la courageuse avant-garde des producteurs et exploitants bio, nature, verts, écolos, ceux qui sacrifient un peu de leur bien-être pour celui de la terre. On vous applaudit haut et fort !
Enfin, une petite boule toute mignonne et ô combien inoffensive a trouvé sa place dans les pages de ce 4 saisons: le muscardin. Trop joli! Heureux le jardinier ou le promeneur qui a la chance d’en croiser le regard… C’est aussi pour eux qu’il faut changer notre manière de voir…
En conclusion, un très bon numéro des 4 Saisons, rempli d’astuces, de choses utiles, de découvertes.

Publicités

Les 4 saisons du jardin bio, n°183 – juillet-août 2010 – Terre Vivante

Vous trouverez en kiosque le n°183 du magazine Les 4 saisons du jardin bio, magazine éditée par la très dynamique Terre Vivante. S’il ne fallait retenir qu’un seul magazine pour le bio, ce serait celui-là !

Au sommaire de ce numéro de juillet-août, de très intéresants articles comme toujours. On y fait le(s) point(s) sur les coccinelles, on s’attarde sur les courgettes et les abricots mais également les différents paillis côté jardin. Côté maison, on aborde le sujet de l’épuration par les plantes, un sujet dont on parle beaucoup mais dont les applications sur le terrain restent très timides. La fameuse et très problématique huile de palme fait également l’objet d’un bel article qui soulève le côté obscur des agrocarburants présentés par l’économie comme la nouvelle panacée mais avec un certain prix « humain » et « envirronemental » à payer…  A signaler enfin trois belles visites. La première du côté de l’île de Ré où Bruno et Thérèse Derozier tiennent une pépinière spécialisée en plantes de bord de mer. La deuxième, chez Patrick Nicolas, dompteur de grimpantes,. La troisième vous fera vous promener dans le somptueux jardin d’un château de la Loire, à Villandry, où le bio rime véritablement avec le beau, où le potager devient oeuvre d’art.

Sans oublier les conseils, le courrier des lecteurs et les autres petits articles qui font de ce magazine un nid à idées, une référence pour nos jardins. On s’arrêtera un instant sur l’édito de Véronique Buthod qui rappelle à juste titre toute l’importance de se mettre au compost. car le point de départ de tout jardin bio est d’abord et avant tout la terre et pour soigner sa terre, eh bien, vous avez tout ce qu’il vous faut entre les mains: déchets végétaux, broyat, carton, eau et huile de coude ! C’est facile, sans odeur et ça fait faire de belles économies alors qu’attendez-vous ? Tous au compost !

Un jardin en carrés, c’est magique !

Le potager fait un retour en force dans nos jardins mais l’apprenti-jardinier est vite découragé. D’un côté, la culture en bandes demande une attention de tous les jours pour lutter contre les adventices, les maladies, les insectes et d’un autre côté, on se retrouve vite avec quantité de légumes à ne savoir qu’en faire.

Pourtant, il existe une méthode qui allie de nombreux avantages. Une façon de jardiner sans se faire mal au dos, sans demander des heures à chasser plantains, chardons, chiendents et autres indésirables… Une façon de jardiner qui plaira aussi bien à vos enfants qu’à votre vie où famille, travail, loisirs se bousculent sans cesse. Ce petit miracle, c’est le jardinage en carrés.

La méthode est simple, réinventée par Mel Bartholomew dans les années 80, la méthode renoue avec la tradition des jardins de curés et potagers moyenâgeux en y ajoutant une certaine rigueur et une rotation des cultures qui en explique le succès garanti

Le principe : prenez 16 carrés de 30 x 30 cm inscrits dans une planche, carrée elle-aussi de 1,20 m x 1,20m. Ensuite, prenez un papier et schématisez vos cultures suivant les règles de rotation, de besoin en nourriture, de plantes compagnes, etc. C’est l’étape la plus fastidieuse mais des livres existent pour vous aider, nous en verrons trois ci-dessous.

Enfin, il ne vous reste plus qu’à suivre vos schémas de plantation et de surveiller de temps à autre pour arracher très facilement les indésirables, évitez les quelques champignons et, bien entendu, assurer un apport en eau suffisant.

Les gros avantages de cette méthode sont:

– une terre parfaitement travaillée au départ

– une surface idéale pour y accéder facilement et donc quelque minutes par jour d’entretien

– si votre carré est surelevé, pas de mal de dos !

– un mélange de légumes, de fleurs, réduisant les risques de maladies, les attaques des insectes nuisibles aux cultures…

– un impact visuel élégant et très joli !

Potager au carré
Rosenn Le Page
Editions Rustica
Le jardin au carré
19 x 19cm
64 pages
Prix: 9,90€

Voici un petit livre à petit prix qui vous donnera de belles idées de réalisations. Son gros atout est avant tout de démontrer qu’un potager en carrés est très joli, peut prendre des directions thématiques différentes et réveillez en vous l’artiste qui sommeille. Un livre hautement conseillé aux bricoleurs et à ceux pour qui le jardin est avant tout un tableau à composer. Les quelques explications de culture sont un peu justes mais reprennent la base des choses à faire. Côté légumes : Ail rocambole ; Aubergine ; Bette à carde (poirée) ; Betterave ; Carotte ; Chou pommé ; Chou frisé ; Concombre ; Courgette ; Cresson alénois ; Épinard ; Fève ; Haricot ; Mâche ; Navet ; Oignon perpétuel (Oignon de Catawissa) ; Oseille ; Piment et poivron ; Poireau ; Pois ; Potiron et autres courges ; Radis ; Rhubarbe.

L’Art du potager en carrés
Jean-Paul Collaert, Eric Prédine
Editions Edisud
21 x 21 cm
112 pages
Prix : 15 €

Le livre qui suit la méthode classique de carrés de 30 x 30 cm avec des adaptations pour tous types d’envie et de lieux, même sur un balcon ! Bien écrit, simple à comprendre, avec un précieux calendrier des plantations et récoltes en fin d’ouvrage. Petit bémol, l’exemplaire entre nos mains a quelques pages mal imprimées qui rendent la lecture difficile et les photographies manquent un peu de charme. Mais ceci ne vous empêchera pas de mettre en application les judicieux conseils des auteurs pour réussir votre potager en carrés. Avec de belles fiches très détaillées sur les légumes suivants: ail, aubergine, betterave, carotte, céleri, chicorée, choux, concombre, courgette, cresson, échalote, épinard, fève, haricot, laitue, mâche, maïs, navet, melon, oignon, persil, poireau, poirée, pois, poivron, radis, tomate…

Le potager en carrés, la méthode et ses secrets
Anne-Marie Nageleisen
Editions Ulmer
168 pages
Prix: 24.90 €

Comme l’ouvrage précédemment décrit, celui-ci vous explique en détail l’art du potager en carrés si ce n’est que l’expérience de l’auteure lui fait dire qu’il vaut mieux travailler en carrés de 40 cm de côté que de 30. Plus d’espace pour vos plantes donne une meilleure récolte. Et à lire l’ouvrage, on ne peut qu’y voir refléter l’expérience : depuis 2003, l’auteure jardine en effet en carrés. Très bien écrit, le livre fourmille de conseils précieux pour réussir votre potager dans une ligne directrice très bio, insistant sur l’importance du sol (et donc d’un compostage maison) et des rotations de cultures (et donc d’une barrière naturelle pour les insectes nuisibles et maladies). On a également apprécié toutes ces petites choses simples à mettre en place et qui augmenteront vos chances de récolter de bons gros légumes: haie écologique, abris pour auxiliaires, etc.
Un ouvrage vraiment très complet et plaisant à lire comme à mettre en pratique.
Petites fiches signalétiques et pratiques en fin d’ouvrage sur les légumes suivants: ail, aneth, basilic, betterave, carotte, céleri, céleri-rave, cerfeuil, chicorée, choux, ciboulette, concombre, coqueret, coriandre, courgette, cresson, échalote, épinard, estragon, fenouil, fève, fraisier, haricot, hysope, laitue, mâche, maïs, mélisse, melon, navet, oignon, oseille, persil, piment poivron, pissenlit, poireau, poirée, pois, pourpier, radis, roquette, sarriette, sauge, thym, tomate…

Et maintenant, à vous de jouer !
Tenté par la culture de potager en carrés ? Voici quelques conseils pour vous lancer:
– commencez petit, une planche de carrés à quatre maxi pour vous habituer au début
– pensez à une structure démontable pour vos premiers essais
– placez votre carré au soleil et n’oubliez pas d’arroser !
– utilisez si possible la terre de votre jardin améliorée d’un compost maison
– ne laissez jamais la terre nue, pensez aux fleurs pour égayer les carrés récoltés ou aux engrais verts (phacélie, moutarde…)

Pour le reste, fiez-vous aux livres ci-dessus ou aux sites internet qui regorgent d’expériences toujours utiles à comparer aux siennes. Enfin, réservez les légumes de grande consommation aux planches de culture habituelles, difficile en effet de récolter suffisamment de pommes de terre et d’oignons, voire de poireaux, pour la consommation annuelle. Il vous faudra donc les cultiver comme avant ou les acheter en magasin.

Enfin, faites participer vos enfants ! Ce type de culture est vraiment attractif pour eux et la disposition en carrés, avec bordure et encore mieux dans un cadre surélevé leur permettent de participer facilement sans risque d’abîmer les légumes. Commencer par les radis, un classique que les enfants adorent !

Créer un potager à l’ancienne, édition du Chêne

Créer un potager à l’ancienne
Collectif
Editions du Chêne
mars 2009
256 pages
170 x 218 mm
Prix : 19,90 € |

Présentation de l’éditeur:

Quel plaisir de savourer fruits et légumes de son jardin ! Quel bonheur de retrouver le vrai goût des tomates exquises, des carottes primeurs, des fraises sucrées ou des melons juteux… Pourtant, nombreux sont ceux qui hésitent ou renoncent faute d’expérience à créer leur propre potager. Sous la forme d »un guide complet et richement illustré, cet ouvrage vous dévoile les secrets de ce savoir-faire traditionnel qu’est la culture du potager. Vous saurez tout ce qu’il faut savoir : repiquage, paillage, irrigation, lutte contre les parasites, semis, récolte… Vous connaîtrez tout des meilleures variétés de légumes et fruits du potager détaillées par ordre alphabétique. Cet ouvrage remet donc au goût du jour un savoir-faire ancestral pour ravir tous les amateurs de jardinage.

Notre avis:

Dans l’introduction de ce livre, Antoine Jacobsohn, responsable du Potager du Roi à l’Ecole nationale supérieure du paysage de Versailles nous parle du livre de Foussat  » Jardinage, culture potagère pratique » de J. Foussat paru en 1891. Il y souligne combien le potager était différent de ce qu’il est devenu au fil des années (et de l’apparition des supermarchés finalement). Car, ne l’oublions pas, le potager servait d’abord et avant tout à nourrir sa famille. Et si aujourd’hui, le potager demeure une zone de plaisir, avec sa partie réservée aux enfants, la culture de plantes étonnantes, du plus gros potiron possible, etc., Le potager d’alors visait à produire la plus grande quantité possible de légumes et de fruits pour sa partie verger. Le prix de plus en plus élevé des légumes et l’ambiante morosité due à la « crise » expliquerait-il le retour à une certaine nostalgie du potager ancien ? Ou assistons-nous plutôt à un phénomène sociétal, observé par ailleurs, et qui consiste à se tourné vers le passé, à rechercher les traditions d’antan, à faire revivre ces gestes et pratiques que faisaient nos grands-pères voire arrière-grands-parents ?
Qu’elle que sot l’explication, il est vrai qu’un nombre grandissant de livres portent sur cette idée de « à l’ancienne ». Et il faut bien avouer que l’affaire est tentante ! Surtout que, avec les leçons du passé et le regard tourné vers un futur un peu trop sombre côté environnement, sans oublier les techniques d’aujourd’hui, on peut avec un peu d’huile de coude et pas mal d’idées, réaliser un potager à l’ancienne sans pour autant suer comme le faisaient nos aïeuls. C’est alors qu’on prend un réel plaisir à parcourir ce genre d’ouvrages qui nous fait rêver par sa présentation imitant quelque vieille publication mais au contenu revisité par une expertise due à l’histoire et la science du potager. Voilà donc une sélection de trucs pour pailler, s’opposer à la vermine, faire pousser de beaux et bons légumes « maison ». Tout y est pour bien commencer, des indications de semailles ou de plantation à ceux pour la récolte en passant par les soins ou encore, but ultime, la mise en bouche grâce aux quelques recettes simples et délicieuses que renferment ce joli livre consacré au potager. Et, croyez-moi, il faut croquer la carotte de son jardin pour se rendre compte qu’elle est bien plus savoureuse que celle achetée au supermarché, qu’elle soit étiquettée bio ou pas !

1001 secrets de jardiniers, de Jean-Michel Groult aux éditions Prat

1001 secrets de jardiniers
Auteur : JM.GROULT
Editions Prat
404 pages
Prix: 14,90€

Présentation de l’éditeur:
Vos tomates sont encore vertes à la fin de l’été ? Votre glycine refuse de fleurir ? Vous avez décidé de composter vos déchets pour fertiliser au naturel, très bien ! Mais ce n’est pas si simple… Pour aménager au mieux son jardin, rendre un pommier plus vigoureux, conserver ses semences, faire refleurir ses orchidées, il ne suffit pas d’avoir les pouces verts. Connaître et savoir utiliser les meilleures astuces testées par des jardiniers confirmés est souvent la clé de la réussite. Mais tout le monde n’a pas la chance d’avoir dans son entourage un tel expert !

Dans ce livre pratique et plein d’humour, un jardinier passionné dévoile les mille et une techniques qu’il a expérimentées au fil des années. De conseils de bon sens, transmis de génération en génération, en astuces écologiques adaptées à nos modes de vie actuels, il vous livre ses secrets. Épandre du poivre moulu après avoir semé son gazon pour tenir les oiseaux à distance ? Il suffisait d’y penser ! Sacrifier des boutons avant de partir en vacances… pour profiter d’une belle floraison au retour ! Semer du colza ou de la moutarde au lieu d’utiliser des engrais chimiques !

Réussir vos plantations sans vous ruiner ni vous fatiguer, jardiner au naturel, vous en rêviez ? Soucieux de joindre l’agréable à l’utile, écologique par conviction, ce manuel du bien-jardiner vous guidera – et vous enchantera – au quotidien !

Notre avis:
Un livre joliment présenté où l’auteur, journaliste spécialisé et jardinier expérimenté, nous révèle ses trucs et astuces.
Il est vrai que depuis quelques années, le potager, le jardin reviennent en force et, souvent, les jeunes jardiniers en herbe n’ont pas ou plus l’appui et les conseils de voisins ou de parents experts en la matière. Ce type d’ouvrage est donc le bienvenu, à côté des encyclopédies et autres livres rédigés par des techniciens du jardinage, entendre, ici lire, une vois plus familière, plus directe, plus pratique est toujours la bienvenue. Ces propos remplacent les échanges entre passionnés. Enfin, presque, car rien ne vaut l’expérience sur le terrain et ces discussions assorties d’une bonne démonstration. Si Jean-Michel Groult rempli son livre de multiples astuces vécues et vérifiées, nombreuses sont celles qui vous demanderont un peu de recherche pour en cerner et en comprendre le fonctionnement. Il s’agit donc ici plus d’un listage que de profondes explications pour chaque idée relevée et le risque est que les expérimenter directement ne suffise pas toujours… Par contre, le gros avantage évidemment est d’avoir pu en mettre beaucoup et d’être certain, à la lecture, de pouvoir en trouver qui vous seront bien utiles ! En conclusion, nous conseillons cet ouvrage surtout à tout jeune jardinier n’ayant pas dans son entourage de collègues plus expérimentés, il y trouvera de quoi améliorer ses récoltes et son labeur quotidien.

L’agenda du jardinier 2010

L’agenda du jardinier 2010
Benoît Priel , Thomas Van Leuven
Prat Editions
Nb. de pages: 135 pages
Format : 19cm x 21cm x 1,2cm

Présentation de l’éditeur:
Enchantez voire jardin en jouant avec la couleur de vos massifs, avec le parfum des roses de Damas., des magnolias ou du lilas de Perse…
Aménagez votre bassin en jardin aquatique… Composez un jardin gourmand en cultivant fruits et légumes de saison qui s’inviteront à votre table des beaux jours jusqu’aux premiers frimas de concoctez de délicieuses recettes originales : échalotes confites ou fleurs de courgettes farcies aux olives… Faites de votre jardin un espace entièrement naturel : jardinez avec la Lime, attirez ces petits animaux sauvages qui protègeront vos plantes à leur façon et profitez de loris nos conseils bio : engrais verts.
paillage… Apprenez à déjouer les caprices du climat : canicules, inondations ou gelées ne mettront plus en péril vos plus jolies plantations. Délicatement illustré de gravures anciennes, cet agenda sera votre compagnon au fil des saisons et vous permettra de savourer les nombreux plaisirs du jardin.

Notre avis:

Nous avons de suite apprécié le côté un peu vieillot de l’objet, jolie mise en page illustrée de reproductions anciennes qui donne au tout ce côté calme, reposant, un brin nostalgique mais tellement jardin finalement ! On plonge dans les petits textes, recettes gourmandes, recommandations utiles, présentations de plantes et on découvre que là ausi, le ton se veut ancien. On a l’impression d’avoir retrouvé un de ces carnets de jardinage chez un bouquiniste si ce n’est qu’ici, c’est bel et bien un agenda pour suivre, noter et commenter vos pas dans votre potager ou jardin tout au long de l’année. Un petit ouvrage pratique pour vous guider dans vos tâches, saison après saison et faire de votre royaume vert le plus enchanté qui soit !

Le Truffaut du Jardin écologique, éditions Larousse

Le Truffaut du Jardin écologique
Collection : Le Truffaut
Editions Larousse
280 pages
Prix: 24,90€

Présentation de l’éditeur:
Le guide de référence pour tous ceux qui souhaitent mettre en œuvre dans leur jardin les techniques d’un jardinage écologique de bon sens.
1- Penser et repenser le jardin
2-Les bonnes pratiques culturales
3- Vivre le jardin

– 180 pages pratiques, traitées sous forme de dossiers, à la double-page.
– 34 pages de Mini-guides pour tout savoir sur le paillis, le compost, les mauvaises herbes….
– 34 pages de Zooms encyclopédiques très documentés

Notre avis:
On connaît la réputation de la collection Le Truffaut chez Larousse. Tout bon jardinier en possède au moins un dans sa bibliothèque. Celui-ci s’axe sur l’idée d’un jardin écologique et la principale idée qui en ressort est celle clamée par tous les défenseurs de l’écologie: travailler AVEC la nature. Au-delà des mots, il s’agit d’une petite révolution en soi vu que cette idée implique de laisser faire la Nature, la diriger plutôt que la combattre. Il ne faut pas avoir peur de voir sa pelouse envahie de trèfles ou de pissenlits mais bien plutôt en tirer parti. La lutte est vaine, voire même dangereuse car elle nous détourne de notre but premier: faire vivre son jardin. Le livre nous donne quantité d’astuces, nous indique les plantes qui nous aideront à combattre maladies et ravageurs, nous montre comment accueillir les précieux auxiliaires, coccinelles, guêpes, hérissons tout en entretenant assez de diversité pour faire vivre la faune nécessaire à un parfait équilibre. Un guide précieux à lire et relire sans cesse.