Un nouveau livre sur la phytothérapie, oui mais…

phytotherapie_vanopdenbosch

Un livre de plus sur la phytothérapie me direz-vous ? Eh oui, mais pour une fois, un livre qui nous semble suivre une ligne très intelligente. D’abord parce qu’il suit 50 plantes essentielles et ne vise aucunement l’exhaustivité d’un simple répertoire mais plutôt l’efficacité d’un vrai livre de recettes pour votre santé. Ensuite, parce que les plantes choisies sont de chez nous. Dans un contexte commercial lié à la phytothérapie, cette approche raisonnable et pleine de sens fait réellement plaisir. D’ailleurs, l’introduction d’Yves Vanopdenbosch, n’est pas avare en griefs à l’encontre d’une pratique actuelle où l’essentiel se perd: consommer local, se donner le temps de préparer les choses, comprendre ce que l’on ingurgite. Dans un réel souci d’équilibre, mot-clé prédominant dans cet ouvrage, l’auteur nous dresse ici une liste de plantes qui préserveront notre santé. Un ouvrage simple, direct à lui seul une teinture mère de la phytothérapie de nos pays européens. A savourer, une bonne tisane à portée de main !

Publicités

Petit Larousse des plantes médicinales, Gérard Debuigne, François Couplan, éditions Larousse

Petit Larousse des plantes médicinales
Textes: Gérard Debuigne & François Couplan
Planches photographiques: Pierre & Délia Vignes
Editions Larousse
Collection : Petit Larousse de… Pratique
396 pages
Format: 23,50 x 19,50 cm
Prix: 24,90€

Présentation de l’éditeur:
Un guide pour apprendre à reconnaître et à cueillir ses plantes médicinales, à préparer des remèdes sans danger et à soulager ses petites affections par les plantes.
300 plantes médicinales : de l’herborisation à l’herboristerie. Pour devenir un herboriste…en herbe.

Notre avis:
Ce Petit Larousse des Plantes médicinales se base sur son prédécesseur, le Petit Larousse des plantes qui guérissent dont la première édition, celle de 1972 avait été, pour beaucoup de passionnés, une source majeure d’information. En 2006, Gérard Debuigne, médecin, s’accompagnait sur les textes de François Couplan, ethnobotaniste et élargissait quelque peu la thématique à des usages plus populaires comme des recettes ou, effet de mode ou non, à des plantes plus exotiques.
Ce Larousse-ci repose donc sur les connaissances accumulées lors de la rédaction du précédent. Il prend le parti d’encore réduire le nombre de plantes. 100 sont présentées en double-page, 200 dans une seconde partie, un peu moins explicite.
Les experts n’y apprendront donc pas grand-chose de plus et l’attrait de ce livre sera, pour eux, purement esthétique ou entrant dans un esprit de collection d’ouvrages sur le sujet.
Les débutants ou toute personne voulant découvrir le monde des plantes médicinales, seront, eux, plus que satisfaits. En effet, ce livre suit une logique d’information au tout public. A l’heure où la phytothérapie revient de tous côtés, il est urgent de bien informer les gens. Surtout que, pendant plusieurs décennies, la suprématie des médicaments chimiques a opéré une nette coupure d’avec les traditions médicinales et autres usages de nos plantes indigènes. En prenant le parti de présenter les 100 plantes les plus couramment utilisées et les plus immédiatement accessibles, les auteurs opèrent un excellent travail de vulgarisation scientifique, mettant à la portée de tous, une information précieuse, nécessaire, voire urgente.
Enfin, si les textes jouissent d’une clarté très appréciable, le travail sur les planches photographiques est tout à fait remarquable ! Ceux qui ont des difficultés à reconnaître les plantes à partir d’un herbier ou de dessins, trouveront ici des photos poussant les détails, donnant un excellent aperçu de chacune des plantes présentées.
En conclusion, un Larousse utile qui trouvera à coup sûr sa place sur les étagères de votre bibliothèque.

L’Herbier oublié – Bernard Bertrand, éditions Plume de Carotte

L’HERBIER OUBLIÉ
Secrets de plantes retrouvés
Par Bernard Bertrand
Editions Plume de Carotte
Format :
24 X 35 cm
168 pages, quadri, couverture cartonnée, pelliculage mat

Présentation de l’éditeur:
L’Absinthe fut la source d’inspiration des plus grands peintres ; le Coquelicot était la salade préférée de Louis XIV ; le Bleuet aide l’indécise à choisir parmi ses amants ; le Narcisse a la tête penchée en punition, parce qu’il faisait de l’ombre au soleil ; la Jusquiame permettait aux sorcières de s’envoler dans les airs…
Les plantes sauvages nous racontent des histoires. Des petites, liées à leurs noms populaires et leur symbolique, mais aussi des grandes, comme les multiples secrets médicinaux ou culinaires qu’elles recèlent
Bernard Bertrand a retrouvé tous ces savoirs et ces légendes issus des traditions populaires, un livre mémoire, un livre unique, pour que cet herbier et toutes les richesses qu’il contient ne soient plus oubliés…

Notre avis:
Un herbier égaré dans un grenier et voilà que les éditions Plume de Carotte se mettent en tête d’en tirer un livre… La rédaction en est confiée à Bernard Bertrand, grand amoureux des plantes et érudit oeuvrant à leur histoire et légendes depuis de nombreuses années. Septante planches plus tard, vous vous retrouvez à connaître tout ou presque de ces belles demoiselles des champs et des prés, qui feront votre bonheur en vous livrant leurs secrets et médecines ou votre malheur si votre imprudence se met à flirter avec leurs poisons. Car les Belles Dames sont bien souvent toxiques si on ignore la façon de les préparer, de les consommes voire parfois même de les effleurer… De l’ortie au colchique, de la menthe au millepertuis, le livre nous raconte les plantes qui colonisent nos jardins, nos parterres, nos fossés et que l’on rejette bien trop souvent sans tenter de les connaître n’y voyant que mauvaises herbes… Heureusement, les idées changent et nombre de jardiniers renouent avec ces plantes tant appréciées de nos grands-mères. Voici un très beau livre qui contribue à ce changement et à un retour à une culture dans le respect de la nature et des bienfaits qu’elle nous procure.